Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

CULTURE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a donné, hier  après-midi, le clap marquant l'ouverture officielle du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) 2021.

C’est avec un sentiment de fierté que le chef de l’Etat a présidé la cérémonie de lancement des activités de cette 27e  édition dont l’organisation témoigne selon lui, de « la résilience du peuple burkinabè face aux contraintes sécuritaire et sanitaire ».

Roch Marc Christian Kaboré a remercié le comité d’organisation et l’ensemble des acteurs qui ont contribué à la tenue effective de la biennale du cinéma africain ainsi qu’au succès de la cérémonie d’ouverture.

« Pour les réalisateurs et tous ceux qui ont fait  des films qui sont en compétition, je leur souhaite du courage et que le meilleur gagne », a dit le président du Faso face à la presse. Il a par ailleurs invité les médias à une meilleure couverture de l’ensemble des évènements liés au festival.

Le thème choisi cette année, qui vise à déterminer les difficultés, les contraintes et les perspectives du cinéma africain, est très important. « Il faudrait que les acteurs de ce monde (du cinéma) s’y penchent pour que nous puissions lever tous les verrous qui empêchent le cinéma africain de prospérer », a précisé le chef de l’Etat.

Pays invité d’honneur de cette édition, le Sénégal était représenté par son ministre en charge de la culture à cette cérémonie officielle d’ouverture du Fespaco. Le président sénégalais Macky Sall est attendu à la clôture. Le Fespaco2021, ce sont 239 films en sélection officielle.

Direction de la communication de la Présidence du Faso

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir