Aujourd'hui,
URGENT
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 
Burkina: le 1er ministre, Christophe Dabiré, a signé le mercredi 29 juillet 2020, un décret portant réouverture des frontières aériennes. 
Covid-19: la République populaire de Chine offre 46 respirateurs au Burkina Faso. 
Ouagadougou: plus de 200 moutons mis en fourrière par la police municipale à la veille de la Tabaski.   
Covid-19: les pertes du tourisme mondial s'élèvent à 320 milliards de dolllars (Organisation mondiale du tourisme).  

TRIBUNE

Ceci est un hommage rendu au père de la révolution burkinabè assassiné le 15 octobre 1987 par un citoyen sénégalais. Pour l’auteur de cet hommage, Thomas Sankara demeure une icône inoubliable.

Le héros africain, Thomas Sankara a marqué l’esprit de son temps. Il était un Homme dont l’intégrité et le désintéressement sont unanimes. Venu au pouvoir en août 1983 à l’âge de 34 ans, il a montré aux peuple burkinabè, africain et le monde des opprimés que le changement, la liberté sont bel et bien possible. L’anticolonialiste était la voix des sans voix. 

Dès son arrivée au pouvoir, il prit de grandes initiatives. Il changea le nom du pays Haute-Volta par Burkina Faso, pays des Hommes intègres. Cette intégrité s’est véritablement manifestée en sa personne. Incontestablement, il a marqué l’histoire burkinabè avec une cote de popularité inégalable. Leader charismatique, il est un symbole pour la jeunesse soucieuse de l’avenir du continent africain. Thomas Sankara était pour le Burkina Faso et l’Afrique « un espoir avéré ». Cependant, le 15 octobre 1987, l’espoir a été assassiné comme Valère D. Somé nous raconte dans son livre intitulé « Thomas Sankara, espoir assassiné » paru aux éditions l’Harmattan.

Le Héros boosta l’éducation, la santé, lutta contre la corruption, la famine, entre autres. Ainsi, il avait mis des mécanismes pour freiner l’injustice et la misère au Burkina et en Afrique avec une politique publique fiable. Il était proche de son peuple. Véritablement,  Thoma Sankara est la fierté du continent africain.

Aliou KOUME

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir