Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC
Brexit: les députés britanniques valident l'accord négocié par Boris Johnson
Burkina: 8 143 pèlerins burkinabè ont effectué le hadj 2019 au cours duquel six décès ont été constatés
Burkina: 233 heures de coupures d’électricité en 2018 contre 155h en 2017 (AIB)
Pétrole: la Chine ouvre son secteur pétrolier aux entreprises étrangères (RFI)
Angola: 41 morts dans des pluies torrentielles en moins de 24 heures (Africanews)
Togo: le président Faure Gnassingbé investi candidat par son parti pour la présidentielle du 22 février 2020
Irak: «Plus d'une douzaine de missiles» ont été tirés par l'Iran contre deux bases utilisées par l'armée américaine (Pentagone)

SPORT

Pour ceux qui doutent de la performance d’Algérie, la soirée de ce 7 juillet doit cette fois-ci leur confirmer que cette équipe est bien partie pour remporter la CAN (Coupe d’Afrique des Nations). Plusieurs fanatiques qui ont misé sur cette équipe, sur paris sportifs de NetBet, n’ont pas regretté. En effet, ce dimanche, les Fennecs d’Algérie ont, une nouvelle fois, tapé très fort face à la Guinée qui, probablement, n’avait pas vu venir le danger.

En effet, il n’a fallu que 23 minutes pour que les Fennecs ouvrent le score grâce à Youssef Belaïli. Malgré quelques occasions, l’équipe guinéenne n’a pas pu trouver le fond des filets. Et face à l’Algérie, chaque erreur se paie cash. A la 56ème minute, Riyad Mahrez assène un coup de massue à une Guinée totalement désaxée. 

Le but de Mounas à la 81ème minute met fin au rêve des Guinéens de faire l’exploit. L’Algérie venait ainsi de valider son billet pour les quarts de finale. La victoire de l’équipe d’Algérie a suscité une vive réaction dans le monde du foot. Les titres de presse de ce lundi 8 juillet semblent annoncer un sacre des Fennecs.

«CAN : l’Algérie, c’est du costaud ! », a titré Maxifoot. Pour le média Foot Mercato, l’Algérie a fait une « grosse impression ». « CAN 2019 : l’Algérie fait une grosse impression face à la Guinée et file en quart ! », titre-t-il. La grosse soirée de l’équipe d’Algérie semble étonner France 24 qui titre : « CAN 2019 : sereine, l’Algérie surclasse la Guinée et file en quarts ».

La victoire de la sélection algérienne face à la Guinée a suscité une immense joie des supporters, à commencer par le sélectionneur, Djamel Belmadi. « Je ne me rappelle pas aujourd’hui avoir eu de frayeur. On a vraiment été très costaud. Ça, c’est quelque part une grosse satisfaction. J’espère le succès. En tout cas, c’est ce qu’on recherche ici », a-t-il réagi.

La liesse populaire était au rendez-vous. En effet, au coup de sifflet final, les Algériens n’ont pas pu contenir leur joie d’autant plus que la qualification en quarts n’était pas gagnée d’avance face à une bonne équipe guinéenne. En France, dans la ville de Paris ou encore de Roubaix, la communauté algérienne a fêté en grande pompe une victoire bien méritée.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres, dit le dicton. Et c’est bien vrai. D’après le média guinéen, Africa Guinée, les supporters ont quitté le stade avant le coup de sifflet final et la fédération guinéenne de football risque de vivre une véritable crise. En tout cas, le ministre guinéen se dit déçu.

« Je pense que depuis le début, rien n’a marché. Les leçons vont être tirées et les responsabilités vont être situées. Nous avons créé toutes les conditions pour que l’équipe puisse aller loin. Mais si eux ils ont décidé autrement, nous allons prendre nos responsabilités », a menacé Bantama Sow, ministre guinéen du sport, de la culture et du patrimoine historique.

La cuisante défaite infligée à la Guinée est la confirmation que l’Algérie est bien partie pour remporter la Coupe d’Afrique des Nations. Et ils n’en sont pas à leur premier exploit. Rappelons que le 27 juin dernier, lors de leur second match de groupe, l’Algérie avait battu le grand favori : Sénégal sur le score de 1 but à 0 grâce à Youssef Belaïli à la 49ème minute. Une victoire décisive qui avait assuré aux hommes de Djamel Belmadi la première place du groupe. 

Cette victoire a moralement requinqué les Algériens qui, en battant le Sénégal, se sont rendus compte qu’ils avaient toutes les chances de remporter la CAN. Et désormais, l’avenir semble leur avoir donné raison. En effet, même si le Sénégal n’est toujours pas éliminé, l’élimination du Cameroun, du Maroc et de l’Egypte, pays organisateur, joue carrément à la faveur des Fennecs qui désormais n’ont qu’un ennemi en tête : les lions de la Téranga.

Rappelons que l’Algérie n’a remporté la Coupe d’Afrique des Nations qu’une seule fois de son histoire. Ce fut en 1990. Depuis, les Fennecs n’ont plus jamais réussi à briser la malédiction. La CAN 2019 risque d’être la fin de plus de 18 ans de vache maigre pour l’une des plus grandes nations de foot sur le continent africain. Rappelons aussi que l’Algérie avait laissé une très belle impression lors de sa participation à la Coupe du Monde 2014 au Brésil où il a failli éliminer l’Allemagne en huitième de finale. 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé