Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

©Dr

SPORT

La CAN 2019 débute le 21 juin prochain en Egypte avec le match d’ouverture qui va mettre aux prises Les Pharaons aux Warriors du Zimbabwe. Comme à chaque édition de la prestigieuse compétition continentale, il y a les habitués mais surtout les petits nouveaux. Ces équipes qui se qualifient souvent à la surprise générale au détriment de certains cadors de l’Afrique. Pour cette édition, les Nations qu’on attendait le moins et qui se sont fait une place au soleil sont le Burundi, Madagascar et la Mauritanie. Sur les pelouses égyptiennes, elles se frotteront aux  meilleurs du cru et c’est peu de dire que ce ne sera pas une partie de plaisir.

BURUNDI: Quand les Hirondelles veulent faire le printemps

Les Itambas Murungambas «Les hirondelles» dans la langue locale ont créé la sensation en barrant la route de la CAN aux Panthères du Gabon amenées par leur star Pierre Emeric Aubameyang. Lors de la dernière journée des éliminatoires le 23 mars 2019 à Bujumbura, les deux équipes ont partagé les points -nul de deux buts partout. Les Burundais chipaient ainsi la deuxième place qualificative avec 10 points contre huit aux Gabonais. Sur la pelouse, l’équipe du Burundi est beaucoup plus un groupe qui a su se surpasser pour vaincre la forte adversité. Hormis Berahino Saido de Stoke City  Stoke City en Angleterre, les autres joueurs évoluent dans des championnats "exotiques" comme ceux du Rwanda, de l’Ethiopie, de l’Arabie Saoudite, ou dans des divisions de fond de tableau en Ecosse ou au Portugal. C’est dire que le Burundi, qui est logé dans le groupe B en compagnie du Nigeria, de la Guinée et de Madagascar, cherchera à limiter les dégâts avec les deux premiers et jouer à fond sa chance contre Madagascar, autre néophyte de la CAN pour espérer accrocher une des trois meilleures places qualificatives au second tour. Cette CAN aura un autre parfum particulier pour les hommes du  sélectionneur Olivier Niyungeko puisqu’ils vont la jouer en portant le deuil d’un des artisans de la qualification, le milieu de terrain Papy Faty, décédé le 25 avril 2019  d'un arrêt cardiaque lors d'un match du Championnat d'Eswatini (ex-Swaziland) avec son équipe de Malanti Chiefs FC face à Green Mamba. 

MADAGASCAR: Un collectif solide

Les «Bareas» (Zébus) de Madagascar se sont qualifiés dans le groupe A qui comportait un super favori qu’est le Sénégal. Pour la phase finale en Egypte, le sort les place dans le groupe B avec le Nigeria, la Guinée et le Burundi. L’équipe malgache a été une des premières à se qualifier pour Egypte 2019. Elle s’est montrée intraitable à domicile où elle a même contraint la grande équipe du Sénégal au partage des points. Le Onze malgache, à l’image de toutes ces petites équipes nationales qui émergent, n’a pas de stars bien connus sur le continent, en dehors de Jeremy Morel, le défenseur de l’Olympique Lyonnais, en France. Les autres sont pour la plupart dans des clubs de division inférieure comme Les herbiers, Clermont Foot ou Aras.  Si les Malgaches veulent connaitre encore les joies du succès comme ce fut le cas le 16 octobre 2018 et leur victoire un but à zéro devant la Guinée Equatoriale, ils doivent davantage faire preuve de solidarité sur la pelouse. Pour les équipes néophytes, la difficulté réside dans l’adaptation à l’environnement d’une phase finale qui n’a rien à voir avec les éliminatoires, la gestion des efforts parce que les matchs se déroulent de façon très rapprochée. L’objectif des «Bareas» pourrait être le même que le Burundi qu’ils affronteront dans le Groupe B: éviter de perdre face au Nigeria et à la Guinée et négocier une des troisièmes places qualificative au second tour.

MAURITANIE: Une équipe est en constante progression

Les «Mourabitounes» disputeront la première phase finale de Coupe d’Afrique des Nations de leur histoire. Les «vert et jaune» de Corentin Martins ont privé le Burkina Faso de la randonnée égyptienne en s’emparant de la seconde pace du groupe I, derrière l’Angola. L’équipe de Mauritanie n’a pas joueur vedette mondialement connu. La majorité des Mauritaniens évoluent en France dans des clubs de Ligue 2 ou de national, dans des équipes moyennes turques et dans le championnat local de Mauritanie. 

Depuis sa participation à la phase finale du Championnat d’Afrique des Nations, en Afrique du Sud en 2014, l’équipe est en constante progression. La Mauritanie a également l’avantage d’avoir un sélectionneur en place depuis presque cinq ans. Nommé à la tête des «Mourabitounes» en octobre 2014, Corentin Martins, ancien joueur des Girondins de Bordeaux, a eu le temps de façonner son équipe en convaincant quelques binationaux de rejoindre leur pays d’origine. En Egypte, les Mauritaniens souhaiteraient surtout éviter un apprentissage douloureux dans le groupe E où figurent le Mali, la Tunisie et l’Angola. 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir