Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: 2 bus touchés par les flammes le 24 février dans un incendie sur le nouveau site de la Direction générale de la police municipale.
Sanmatenga: 3 policiers et 1 civil tués le 24 février dans une embuscade tendue par des individus armés sur l’axe Pissila-Gibga.  
Ouahigouya : le corps sans vie d’un attaché d'éducation retrouvé après une attaque terroriste le 22 février dans le village de Samboulga. 
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 

SPORT

Dans le cadre de la commémoration du 44e anniversaire de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), la Fédération burkinabè de pétanque (FBP) a organisé la coupe CEDEAO les 8 et 9 juin 2019 à Ouagadougou. Quatrième du genre, ce tournoi a permis à plusieurs pays de la sous-région, de rivaliser d’ardeur en attendant d’autres joutes continentaux. A l’issue de cette édition 2019 qui a connu la participation de 94 clubs contre 92 en 2018, c’est l’équipe nationale du Burkina qui a remporté dame coupe face au club venu de Koudougou (11-0).


28 mai 1975 - 28 mai 2019. Cela fait 44 ans que la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) a été créée. Débutées le 28 mai dernier, les activités commémoratives de la Journée de l’Afrique et du 44e anniversaire de la CEDEAO ont pris fin avec le tournoi de la CEDEAO en pétanque ce dimanche 9 juin 2019 à Ouagadougou.

«Libre circulation des personnes et des biens dans l’espace CEDEAO : état des lieux, enjeux et perspectives», tel était le thème de cette commémoration. Ainsi donc, la vision de la CEDEAO, est de donner à la jeunesse de la sous-région, un cadre d’intégration véritable, de connaissance et d’expression sportive à travers la pétanque. Représentant le ministre des Sports et des Loisirs, Vouhoun Tamini, le Directeur général des Loisirs, fait remarquer que cette compétition vient à point nommé d’autant plus qu’elle permet aux différents clubs et équipes nationales de l’espace CEDEAO, de se préparer pour les échéances au niveau continental et mondial. Au regard de la finale 100% burkinabè, M. Tamini estime que c’est la preuve que le Burkina ne fait que confirmer son leadership au plan régional dans la pétanque.

Le Niger (9 triplettes), la Côte d’Ivoire (2 triplettes), le Mali (3 triplettes), le Burkina Faso (5 triplettes) et les clubs de Kaya, Ziniaré, Koudougou et de la ligue du centre, une bonne brochette de participants que ne peut que réjouir Macaire Kaboré, le président de la FBP. «Notre objectif, est de faire de cette compétition, le tournoi phare de la sous-région. Et nous allons travailler pour que les différents prix soient refus à la hausse», promet M. Kaboré.

En attendant l’augmentation de cette cagnotte, le premier est reparti avec la somme de 1.000.000 FCFA en plus d’un trophée et plusieurs gadgets. Le trio de tête est composé de l’équipe nationale du Burkina avec la triplette Moustapha Baguian, Robert Tiendrébéogo et Alassane Compaoré, du club venu de Koudougou et de l’AS Poste. 
Selon la définition de la CEDEAO, la libre circulation des personnes et des biens signifie que tout ressortissant de la communauté a le droit de se déplacer librement d’un État à un autre sans entrave. « La raison qui justifie la libre circulation des personnes et des biens peut être résumée en termes simplistes par l’expression l’union fait la force».

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé