Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: 2 bus touchés par les flammes le 24 février dans un incendie sur le nouveau site de la Direction générale de la police municipale.
Sanmatenga: 3 policiers et 1 civil tués le 24 février dans une embuscade tendue par des individus armés sur l’axe Pissila-Gibga.  
Ouahigouya : le corps sans vie d’un attaché d'éducation retrouvé après une attaque terroriste le 22 février dans le village de Samboulga. 
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 

SPORT

Les «Fasofoot awards» se veulent la cérémonie de récompenses par excellence des acteurs du football burkinabè. Organisés et promus par Sport Events and Management, constitué d’acteurs  du football burkinabè, journalistes, consultants, entraîneurs, joueurs dirigeants et partenaires, ils se composent de deux grandes catégories de prix.  A quelques semaines de l’édition 2019 prévue pour ce tenir le samedi 29 juin 2019, les petits plats sont mis dans les grands par les organisateurs afin de donner un caractère particulier à cet évènement qui gagne en maturité d’année en année. 

Le football burkinabè a connu une évolution significative sur ces 20 dernières années. D’un championnat purement amateur en 1997, les compétitions locales ont emprunté un  statut professionnel depuis lors.  Le bénévolat des joueurs a fait place à des contrats professionnels, un changement de statut confirmé par la création de la Ligue de football professionnel il y a maintenant quatre saisons. Toutefois, si les clubs gardent leur popularité, les joueurs ont du mal à faire valoir leur talent sur le plan médiatique. Un déficit de communication en passe d’être comblé avec l’organisation des Fasofoot awards dont le promoteur n’est autre que John William Somda, journaliste sportif à la télévision BF1.

Après les succès des premières et deuxièmes éditions (7 août 2016 et 21 août 2017), les  promoteurs s’activent pour l’organisation de la troisième édition le 29 juin prochain. On aura ainsi le 11 type (la sélection des meilleurs joueurs au poste de la saison, désigné par les entraineurs de club), le trophée du meilleur joueur de la saison, désigné par les entraineurs, le trophée du meilleur entraîneur de la saison, désigné par ses pairs, le trophée du meilleur buteur, désigné au décompte des buts opéré par la Ligue de football professionnel, le trophée de la révélation catégorie entraîneur, le trophée de la révélation catégorie équipe, le trophée de la révélation catégorie joueur, le trophée du meilleur espoir, désignés par le comité d’organisation des Fasofoot awards, le trophée de l’Union national des supporters des Etalons du fair-play, le trophée du plus beau but de la saison, désigné par vote du public via un numéro court et sur le compte Facebook des Fasofoot awards, le trophée du meilleur dirigeant de la saison, désigné par le comité d’organisation des Fasofoot awards.

Il s’agit donc pour les organisateurs, de célébrer la passion et l’excellence du football burkinabè, de partager la passion du football avec tous les amoureux du ballon rond, de donner une plus grande envergure aux acteurs majeurs du championnat national de football de 1ère division, de démontrer la vitalité du football burkinabè aux yeux du monde mais aussi, de rendre hommage aux acteurs hors terrain pour leur engagement au développement du football burkinabè.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé