Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: 2 bus touchés par les flammes le 24 février dans un incendie sur le nouveau site de la Direction générale de la police municipale.
Sanmatenga: 3 policiers et 1 civil tués le 24 février dans une embuscade tendue par des individus armés sur l’axe Pissila-Gibga.  
Ouahigouya : le corps sans vie d’un attaché d'éducation retrouvé après une attaque terroriste le 22 février dans le village de Samboulga. 
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 

SPORT

Malgré sa victoire à domicile (1-0) contre la Mauritanie le vendredi dernier, le Burkina Faso ne sera pas au rendez-vous de la CAN 2019. Ce dimanche 24 mars 2019, le Comité exécutif de la Fédération burkinabè de football (FBF) a animé une conférence de presse pour dresser le bilan de la campagne de l’équipe nationale lors de la phase éliminatoire d’Egypte 2019. En somme, la FBF dit attendre le rapport du sélectionneur national, Paulo Duarte, pour examiner les résultats du Portugais en vue de statuer sur son avenir à la tête de l'équipe nationale.

A l’entame des échanges avec les hommes des médias, le colonel Sita Sangaré, président de la FBF, a rappelé que la génération actuelle des Etalons a offert au Burkina la deuxième et la troisième place à la CAN en 2013 et 2017. «Ne soyons pas ingrats, cette génération de joueurs nous a valu beaucoup de lauriers. Qu’on ne jette pas la pierre à cette génération qui a écrit les plus belles pages du football burkinabè», a-t-il soutenu. Par conséquent, Sita Sangaré invite donc les Burkinabè à se joindre à lui pour remercier les coéquipiers du capitaine Charles Kaboré pour le travail abattu.

Le Burkina manquera certes le rendez-vous continental de 2019 mais pour le président de la FBF, le football burkinabè continuera de se construire. «Cette élimination des Etalons n’est pas la fin du monde et le public se doit d’accepter le verdict final de la compétition», insiste le colonel Sangaré. Le président de la FBF s’aligne à ceux qui croient que la non réussite d’un objectif est une extraordinaire opportunité pour relever les défis futurs. Pour lui, la page des éliminatoires est désormais tournée et l'accent sera désormais mis sur les petites catégories. Pour répondre à cet objectif, des compétitions seront organisées dans les prochains jours au profit des joueurs de ces catégories.

Bientôt une nouvelle équipe nationale

Sur l’avenir du sélectionneur Paulo Duarte, le premier responsable du football burkinabè a indiqué que le comité exécutif de la FBF se penchera bientôt sur la question, bien entendu après avoir reçu le rapport de l’encadrement technique des Etalons. «Nous avions fixé des objectifs au sélectionneur, il est à quelques mois de la fin de son contrat, nous allons tirer les conséquences en temps opportun. Pour l’instant, laissons calmer les ardeurs. Nous allons monter une nouvelle équipe nationale», rassure le colonel Sangaré.

Sur son «difficile» rapport avec la presse nationale, Sita Sangaré remercie l’ensemble de la presse sportive pour son accompagnement «malgré les différences d'approche» et insiste en faisant remarquer qu’il n’a jamais été question pour son équipe et lui, de minimiser le travail des médias dans la promotion du football burkinabè.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé