Aujourd'hui,
URGENT
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 
Burkina: le 1er ministre, Christophe Dabiré, a signé le mercredi 29 juillet 2020, un décret portant réouverture des frontières aériennes. 
Covid-19: la République populaire de Chine offre 46 respirateurs au Burkina Faso. 
Ouagadougou: plus de 200 moutons mis en fourrière par la police municipale à la veille de la Tabaski.   
Covid-19: les pertes du tourisme mondial s'élèvent à 320 milliards de dolllars (Organisation mondiale du tourisme).  

SOCIETE

Une dizaine de personnes, dont le maire et chef coutumier de Pensa, El Hadj Souleymane Zabré, six militaires et trois Volontaires pour la défense de la patrie (VDP), ont trouvé la mort lundi lors d’attaques par des hommes armés non identifiés. 

D’après l’Agence d’information du Burkina, le maire et son escorte constituée de six VDP, sont tombés dans une embuscade à lui tendue par des hommes armés à trois kilomètres de Barsalogho. Il aurait réussi dans un premier temps à se sauver avec son véhicule.

Le corps de M. Zabré a été retrouvé par la suite sans vie, a annoncé lundi le gouverneur de la région du Centre-nord, Casimir Segueda.

Souleymane Zabré avait quitté Pensa pour rejoindre ses  collègues maires de la région du Centre Nord à Kaya pour une importante réunion, explique Armand Béouindé, le maire de Ouagadougou.

Une patrouille de l’armée est également tombée dans une embuscade dans les environs, coûtant la vie à six militaires et à trois VDP, selon un bilan provisoire.

Souleymane Zabré est le troisième maire tué au Burkina Faso depuis la forte dégradation de la situation sécuritaire.

Avant lui en effet, il y a eu le maire de Koutougou, Hamidou Koundaba, assassiné le dimanche 8 avril 2018 et celui de Djibo, Oumarou Dicko, tué le dimanche 3 novembre 2019,

On reste également sans nouvelles des maires de Markoye, Mamoudou Maiga dit Mehaou, enlevé le 21 mars 2019 et de Gorgadji, Sadio Ouèdraogo, enlevé le 15 mai 2019.