Aujourd'hui,
URGENT
Maouloud 2020: la journée du jeudi 29 octobre 2020 déclarée chômée et payée sau Burkina Faso.  
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).

SOCIETE

Dans le cadre de l’exécution de ses missions régaliennes de protection des personnes et de leurs biens, le Service régional de la police judiciaire du Centre (SRPJ-C) a mis un terme aux activités d’un réseau de délinquants, présumés auteurs d’actes de grand banditisme dans la ville de Ouagadougou.

En effet, ils sont quatre à être mis aux arrêts par les éléments dudit service et ce, grâce à la collaboration de la population.

Ces malfrats, à l’aide d’une kalachnikov et de deux pistolets automatiques, opéraient depuis près de deux ans dans plusieurs quartiers de la capitale burkinabè, notamment Tampouy, Karpala, Nagrin, Dassasgo et Bissighin, et dans d’autres localités du pays. Plusieurs personnes en ont été victimes et certaines ont même perdu la vie. 

Ainsi, ils ont commis, depuis le premier trimestre de l’année 2018 jusqu’à leur interpellation, plus de 40 braquages dans la seule ville de Ouagadougou. Le préjudice cumulé selon leur déclaration s’élève à près de 10 millions de FCFA.

Au cours de leur interpellation, il a été trouvé en leur possession une arme de guerre Kalachnikov, un pistolet automatique, des chargeurs et des cartouches, des vélomoteurs et divers autres objets.

Pour votre sécurité et celle des autres, dénoncez tout cas suspect aux Forces de Défense et de Sécurité via les numéros verts que sont: le 17 (Police Nationale), le 16 (Gendarmerie Nationale) et le 1010 (centre National de Veille et d’Alerte).