Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

SOCIETE

Un convoi de trois cars partis de Toéni pour Tougan et transportant 160 passagers -dont 104 élèves- a vu un des véhicules sauter sur un engin explosif improvisé ce samedi 4 janvier 2020. Le bilan provisoire fait état de 14 morts parmi lesquelles 7 élèves et quatre femmes. On enregistre également 19 blessés dont 3 graves. 

Les 7 enfants décédés sont des élèves déplacés qui étaient rentrés auprès de leurs parents pour les congés de fin d'année et qui regagnaient Tougan pour la reprise des cours.

Au JT de 20h de la RTB ce samedi, le ministre en charge de l’Education nationale, Stanislas Ouaro, a manifesté son incompréhension.  Il explique que, depuis le 2 janvier 2020 les transporteurs rencontraient des difficultés liées aux questions sécuritaires sur l'axe où s’est déroulé le drame, ce qui a conduit le ministre de la Défense à entreprendre des actions pour la sécurisation de l'axe. 

«Hier, deux des trois cars ont souhaité prendre la route. Des consignes fermes avaient été données pour qu'aucun car ne bouge avant la fin de l'opération de sécurisation», assure Stanislas Ouaro. Mais, ajoute-t-il, les trois cars, qui ne faisaient pas partie d’un convoi officiel pour transporter les élèves, ont pris la route sans autorisation, contre toute attente, alors que l'opération de sécurisation n'était pas achevée, avec le résultat que l’on connait.  

A signaler que 26 des passagers portés disparus ont été retrouvés.