Aujourd'hui,
URGENT
Football: la CAN au Cameroun va se dérouler du 9 janvier au 6 février 2022.
Burkina : le gouvernement règlemente l’achat et l’utilisation des drones civils.  
Justice : Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé définitivement acquittés par la Cour Pénale Internationale.
Justice : Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé définitivement acquittés par la Cour Pénale Internationale.
Burkina: le couvre-feu prorogé de 60 jours dans la région de l’Est.
Niger: tentative de coup d'état à 48 heures de l'investiture de Mohamed Bazoum, le président élu.
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 

SOCIETE


Initié par la mairie de Houndé avec l’appui du Cadre unitaire d’action du Tuy, cette journée de redevabilité entrant dans la dynamique de l’action participative des citoyens dans les affaires et agissements des élus locaux et aussi dans l’esprit du «Présimètre», a eu lieu dans la salle de réunion de ladite mairie le jeudi 26 décembre 2019.


Contribuer à une meilleure appropriation des enjeux du développement participatif et du suivi citoyen de l’action publique, tel a été l’objet assigné à cet exercice de redevabilité organisé par la mairie de Houndé. Entouré de son staff technique et des présidents des commissions, le maire Dissan Boureima Gnoumou a présenté la situation de sa commune de l’année 2019. Ainsi, on note des avancées significatives dans le domaine de l’éducation, de la santé et de l'amélioration du cadre de vie des populations.

Au niveau de la santé, ce sont deux Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) qui ont été réalisés dans les secteurs 1 et 5 de la ville sans oublié les investissements en termes d'équipement à hauteur de 34.000.000 FCFA et la dotation de plusieurs villages de parcs à vaccination. "Houndé a des potentialités dans le domaine de l'agriculture et l'élevage et donc nous ne pouvions lésiner sur les moyens. C'est une vision pour nous", laisse entendre le maire de la ville. Dans le domaine de l’éducation, plusieurs écoles ont été construites pour certaines et réhabilitées pour d'autres. Sans oublié la réhabilitation de la cantine scolaire qui a permis à Houndé d'avoir un prix national en 2019.

Dans le secteur du sport, le maire indique avoir investi énormément dans les activités sportives et la dotation de quelques villages en matériels spécifiques pour le sport. Le Centre pour l'écoute des jeunes a été réhabilité afin de permettre aux jeunes d'avoir un cadre d'échanges et de partage convivial. Dans le domaine de l'assainissement de la ville, ce sont plus de 1200 ouvrages d'assainissement qui ont été réalisés au profit des populations vulnérables et surtout la brigade verte de 100 personnes qui nettoie au quotidien la ville. Beaucoup de réalisations qui rendent fier l'ensemble du conseil municipal et les populations présentent à cette rencontre mais qui ne satisfont pas encore Dissan Boureima Gnoumou et son équipe. Un gros projet d'assainissement et d'aménagement de la ville est donc en cours de réalisation au titre de l'année 2020 et surtout la consolidation des acquis et l'amélioration du cadre de vie des habitants de Houndé.

En effet selon l’article 12 de la Constitution et l’article 11 du code général des collectivités territoriales du Burkina, les populations doivent participer aux affaires de leur localité. Ceux qui ont élu les conseillers doivent avoir un œil sur les affaires de la commune. Plusieurs personnes sont donc intervenues à cette occasion pour féliciter les actions du maire et son conseil municipal. «Nous avons eu l’occasion de tourner et visiter les infrastructures qui ont été réalisées. Le maire et son conseil municipal sont à féliciter. Nous avons aussi constaté des insuffisances, mais notre rôle est de contribuer et faire des suggestions», témoignent quelques acteurs.

Pour le maire Dissan Boureima Gnoumou, cette journée de redevabilité a permis de passer en revue les actions au cours de l’année 2019. «C’est une joie qui m’anime au sortir de cette journée de redevabilité. Lorsqu’on pose des actes et qu’on peut rendre compte aux personnes intéressées, on peut se réjouir en leur rendant compte. Nous avons eu des échanges très francs; il y a eu des critiques, des propositions par rapport aux actes posées. Et c'est le plus important puisque nous regardons dans la même direction pour le développement de notre commune", a indiqué M. Gnoumou.