Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

SOCIETE

Des éléments des forces de défense et de sécurité burkinabè sont tombés en embuscade hier mardi 24 décembre 2019 dans la province du Soum, rapporte le site infowakat.net citant des sources sécuritaires.

D’après le site, ce sont des éléments du détachement militaire basé à Namissiguian en patrouille dans la province du Soum qui sont tombés dans une  embuscade tendue par des hommes armés dans la localité de Hallalé, au sud-est de Djibo.

Si aucun bilan n’est disponible, les sources du journal avancent le chiffre de 11 le nombre de soldats tués.

Trente-cinq civils, dont 31 femmes, ont été tués mardi 24 décembre dans une attaque attribuée à Arbinda, dans la province du Soum, au nord du Burkina Faso. 

L’incident est intervenu seulement quelques après une grande attaque qui a visé le détachement militaire basé à Arbinda et des populations civiles de ladite commune. 35 civils majoritairement des femmes, et 7 membres des forces de défense et de sécurité burkinabè ont été tués.  La riposte des FDS a permis de neutraliser 80 assaillants.