Aujourd'hui,
URGENT
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 
Mali: trois Casques bleus ivoiriens tués quand leur véhicule a sauté sur une mine dans la région de Tombouctou (Officiel). 
Burkina: la NAFA félicite le président Kaboré pour la création d’un ministère de la Réconciliation nationale et encourage Zéphirin Diabré. 
Burkina: le couvre-feu prolongé de 45 jours dans la région du Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
États-Unis: 20 000 soldats de la Garde nationale déployés à Washington pour l'investiture de Joe Biden (médias). 
États-Unis: Donald Trump devient le premier président sous l'objet d'une deuxième procédure de destitution dans l'histoire du pays.
Covid-19: 184 nouveaux cas et 3 décès à la date du 11 janvier 2021 au Burkina.  

SOCIETE

Trente-cinq civils, dont 31 femmes, ont été tués mardi 24 décembre dans une attaque attribuée à Arbinda, dans la province du Soum, au nord du Burkina Faso. 

«Un nombre important de terroristes ont attaqué simultanément le détachement militaire et les populations civiles d’Arbinda», selon un un communiqué publié mardi soir par le ministre de la communication et porte-parole du gouvernement Remis Dandjinou. 

L’attaque, d’une «rare intensité», a duré «plusieurs heures». «Dans leur fuite, les terroristes ont lâchement assassiné 35 civils, dont 31 femmes, et blessé 6 personnes», précise le communiqué.

Quatre soldats et trois gendarmes ont également péri, et «80 terroristes ont été neutralisés», selon le président du Faso et l’état-major général des armées. Un deuil national de deux jours a été décrété. 

C’est l’une des attaques les plus meurtrières de l’histoire du pays, après  celle perpétrée début novembre contre un convoi transportant des employés d’une société minière dans l’est et qui a fait 38 morts parmi les employés.