Aujourd'hui,
URGENT
Football: la CAN au Cameroun va se dérouler du 9 janvier au 6 février 2022.
Burkina : le gouvernement règlemente l’achat et l’utilisation des drones civils.  
Justice : Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé définitivement acquittés par la Cour Pénale Internationale.
Justice : Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé définitivement acquittés par la Cour Pénale Internationale.
Burkina: le couvre-feu prorogé de 60 jours dans la région de l’Est.
Niger: tentative de coup d'état à 48 heures de l'investiture de Mohamed Bazoum, le président élu.
Médias: un incendie a ravagé ce matin les  locaux de la télévision BF1. Pas de blessé, mais d'importants dégâts matériels.
Burkina: le secteur minier, c’est 71% des recettes d’exportation,  50 tonnes d’or produites en 2019 qui ont rapporté 1420 milliards FCFA.
Mines: en 2020, l’exportation d’or a rapporté près de 2 000 milliards de FCFA au Burkina (Oumarou Idani). 
Covid-19: un nouveau décès et 83 nouveaux cas à la date du 12 janvier 2021 au Burkina Faso. 

SOCIETE

L’armée burkinabè a affirmé avoir neutralisé mardi, 80 terroristes, récupérer une centaine de motos, de l’armement et des munitions «en grande quantité», durant sa riposte contre une attaque terroriste qui a ôté la vie 42 personnes dont 7 soldats à Arbinda (Nord). Une dépêche de l'Agence d'information du Burkina (AIB).

L’armée burkinabè, dans un communiqué, a précisé que cette «action héroïque» de neutralisation des 80 terroristes, a été menée durant des heures par des soldats «déterminés et audacieux» qui ont bénéficié d’une couverture aérienne, pendant «la traque» de l’ennemi.

Mardi matin, «un nombre important de terroristes» avaient attaqué simultanément le détachement militaire de Arbinda (Soum, Nord) et des populations civiles, indique la grande muette.

Le communiqué informe que l’armée a enregistré sept pertes (quatre militaires et trois gendarmes) et une vingtaine de blessés. «Plusieurs victimes civiles ont été également dénombrées» durant l’attaque terroriste, ajoute la même source sans donner de détails.

Le président du Faso Roch Kaboré a précisé que ce sont 35 civils en majorité des femmes qui ont été tués. Il a décrété un deuil national de 48 heures (mercredi et jeudi) en la mémoire des disparus.

L’armée burkinabè qui jusque-là semblait subir les offensives des groupes armées, est montée d’un cran ces dernières semaines, traquant les terroristes dans leurs derniers retranchements.

Agence d’information du Burkina