Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

©MENAPLN

SOCIETE

 Le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales, Pr Stanislas Ouaro, accompagné de son homologue de l’enseignement supérieur, Pr Alkassoum Maiga, a procédé au lancement officiel de la rentrée scolaire et universitaire 2019-2020, ce mardi 1er octobre 2019 au lycée Wendpuiré de la commune rurale de Saaba. Cette cérémonie s’est déroulée en présence du gouverneur de la région du Centre, Monsieur Issa de Sibiri Ouédraogo.

C’est officiel, les élèves et étudiants du Burkina ont repris le chemin de l’école ce jour 1er octobre. Ce top départ a été donné par les ministres en charge de l’éducation du Burkina notamment les Pr, Ouaro et Maiga. Cette rentrée scolaire et universitaire est placée sous le thème : « une meilleure gestion du personnel de l’éducation et de la formation dans un contexte de crises économique, sociale et sécuritaire : gage d’un système éducatif résilient et performant ».

Selon le ministre de l’Education nationale, « ce thème devra faire l’objet de réflexions au sein de la communauté éducative en vue de sa traduction dans les actes que nous allons poser tout au long de cette année ». A en croire le ministre, ce thème invite tous les acteurs à s’engager à nouveau et à poursuivre les efforts dans la quête d’une meilleure gouvernance du système éducatif burkinabè en terme de rationalisation de la répartition du personnel, d’équité dans l’allocation des ressources et de recherche permanente de qualité. Il a aussi tenu à remercier tous les acteurs de l’éducation qui ont contribué à la réussite de l’année scolaire écoulée et les invite à redoubler d’efforts pour que cette année soit aussi une réussite au bénéfice des écoliers et étudiants burkinabè.

Le chef du département de l’éducation nationale a en outre dit avoir une pensée pieuse à l’endroit des élèves qui ne pourront pas aller à l’école cette année pour fait de terrorisme. Le ministre Ouaro a en outre rappelé que les mesures sont entrain d’être prises pour permettre à tous les enfants du Burkina d’avoir la même chance d’aller à l’école.

Quant au Maire de la commune de Saaba, il a rappelé aux parents d’élèves que « l’école n’est pas là pour redresser les enfants mais pour achever ce qu’ils ont commencé à la maison ». Il a également invité les élèves à abandonner les Iphones, les androïdes afin d’allonger la liste des lauréats à l’excellence.

Eclas Yougbaré, porte-parole des élèves et étudiants a tenu à remercier les autorités pour les efforts consentis dans l’éducation des enfants burkinabè malgré l’insuffisance des moyens financiers et la situation sécuritaire préoccupante.

DCPM/MENAPN

*Le titre est de la rédaction