Aujourd'hui,
URGENT
Côte d'Ivoire: décédé le 8 juillet 2020, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly inhumé le  17 juillet à Korhogo. 
Mali: le Premier ministre a déclaré vouloir former "très rapidement" un gouvernement d'ouverture.
Mali: plusieurs figures de l'opposition arrêtées samedi après des troubles quasi insurrectionnels qui ont fait quatre morts. 
Présidentielle: Roch Marc Christian Kaboré officiellement investi par le MPP pour briguer un nouveau mandat en novembre 2020.
Transports: la liaison ferroviaire entre la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso a repris mercredi 8 juillet 2020 sur l'ensemble de la ligne. 
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 

Image d'illustration

SOCIETE

Le Chef d’Etat major général des armées a démenti ce mercredi 21 août 2019 des rumeurs « mettant en cause le moral des troupes ». Le général Moise Miningou, dans ce communiqué, invite l’ensemble des Burkinabè à toujours faire confiance aux forces armées nationales dans la lutte contre le terrorisme. 

Le communiqué de l’Etat major général des armées intervient après l’attaque du détachement militaire de Koutougou qui fait 24 morts, 5 disparus et 7 blessés parmi les rangs. Au lendemain de l’attaque, des rumeurs faisaient état d’une baisse du moral des troupes déployées sur le terrain. 

Même s’il n’admet pas la rumeur, le patron de l’armée burkinabè reconnait qu’il y « a un ressenti humainement compréhensible » suite au lourd bilan de ladite attaque. Mais il précise que ce ressenti « ne remet cependant pas en cause la solidarité et la détermination des hommes à tenir haut le flambeau de la nation ». 

Ce mercredi, une rumeur relayée sur les réseaux sociaux faisait état d’un mouvement d’humeur de soldats du Camp Guillaume Ouédraogo relatif à l’attaque du lundi.

L’intégralité du communiqué

« Suite au lourd bilan de l'attaque du détachement militaire de Koutougou le 19 août 2019, une vive émotion a été ressentie dans les unités éprouvées des Forces Armées Nationales.

Ce ressenti humainement compréhensible ne remet cependant pas en cause la solidarité et la détermination des Hommes à tenir haut le flambeau de la nation.

Le Chef d'État-Major Général des Armées invite par conséquent les populations à faire fi des rumeurs mettant en cause le moral des troupes. Il appelle l'ensemble des Burkinabè à vaquer à leurs occupations et à continuer de faire bloc avec les Forces Armées Nationales dans la lutte contre le terrorisme.

Le Directeur de la Communication et des Relations Publiques des Armées »