Aujourd'hui,
URGENT
Algérie: Abdelmadjid Tebboune élu président avec 58,15%
Etats-Unis: la commission judiciaire valide l'acte d'accusation de destitution de Donald Trump
Justice: 99 dossiers enrôlés pour les sessions des pôles criminels de Ouagadougou et de Ouahigouya
Justice: les acteurs demandent à la France de clarifier sa position sur l'extradition de François Compaoré dans l'affaire Norbert Zongo
Burkina: au moins 15 terroristes neutralisés, une base démantelée, et de l’armement saisi à Kompienga dans la Région de l'Est
Gaoua: une tonne de denrées périmées saisie par la police
Roch Kaboré: "Je voudrais rassurer tous les déplacés internes de notre engagement à créer les conditions de leur retour dans leurs localités"
Climat: les glaciers du Groenland fondent sept fois plus vite qu’en 1990
11-décembre: "Pour bâtir ensemble un Burkina Faso prospère, nous devons nous départir de nos intérêts égoïstes" (Roch Kaboré) 
11-décembre: "J’ai décidé de commettre un groupe de travail pour l’écriture de l’histoire générale de la Haute-Volta au Burkina" (Roch Kaboré)

SOCIETE

Le réseau d’initiatives des journalistes (RIJ) a organisé une conférence de presse ce vendredi 9 aout 2019 à Ouagadougou pour annoncer le lancement officiel de la 3e  édition du prix Pax Sahel pour le journalisme sensible au conflit (JSC). 

Depuis 2017 et avec l’appui de ses partenaires comme la Deutsche Welle Akademie et l’ONG EIRENE, le Réseau d’initiatives de journalistes (RIJ) a initié un projet dénommé : « appui aux médias pour la prévention et la gestion des conflits au Burkina Faso ». C’est dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet que le RIJ a lancé le prix Paxsahel pour le journalisme sensible aux conflits (JSC).

C’est un concours destiné aux journalistes des 3 pays du sahel, à savoir le Burkina Faso, le Mali et le Niger. Il vise à récompenser trois meilleurs journalistes qui auraient fait preuve de professionnalisme dans le traitement de l’information lié aux conflits.  Les 3 meilleures œuvres dans les catégories suivantes seront récompensées : la radiodiffusion, la télévision (mojo)  et la presse écrite (presse en ligne). 

Les œuvres doivent être en français et avoir été produites, publiées ou diffusées entre le 1er Décembre 2018 et le 31 octobre 2019.

Les innovations ont été apportées pour cette édition 2019. Selon Romaine Zidouemba, coordonnatrice du RIJ, « l’innovation majeure est l’internationalisation du prix paxSahel. Le Mali et le Niger se sont ajoutés au pays organisateur le Burkina. Aussi, trois prix seront décernés à cette 3ème édition alors qu’aux éditions précédentes, il n’y avait qu’un seul prix, toutes catégories confondues ». 

Le RIJ est une organisation de journalistes crée en 2001 dans l’esprit qu’un journalisme de qualité est indispensable à la promotion de la démocratie et du développement. La cérémonie de récompense se tiendra le 29 novembre 2019 à Ouagadougou.

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé