Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: «Plus d'une dizaine de militaires» tués dans l’attaque de leur détachement
Soudan: le procès pour corruption d'Omar el-Béchir s'ouvre à Khartoum
Burkina: 270 776 personnes déplacées internes enregistrées à la date du 16 août, le plan d'urgence estimé à plus de 110 milliards de FCFA
Fada N'Gourma : décès de sa Majesté Kupiendieli, 31ème Roi du Gulmu, dans la nuit de vendredi 16 au samedi 17 août 2019. 
Soudan: le nouveau Premier ministre Abdalla Hamdok confirmé le 20 août
Hadj 2019:  "Le contingent burkinabè a enregistré au total cinq décès" (Abdoul Moumine Zoundi Ilboudo /Radio Oméga). 
Burkina  : 20 peaux de crocodiles et 2 pointes d’ivoire d’éléphants saisies par le service des Eaux et Forêts. 
Jeux africains : les Étalons juniors font match nul face au Nigéria ce 16 août 2019 (1-1). 
RDC: deux médicaments testés sur des malades sont parvenus à réduire significativement le taux de mortalité de Ebola
Etats-Unis: Trump assouplit la loi de protection des espèces menacées aux États-Unis

SOCIETE

Quarante-trois orpailleurs originaires du Burkina Faso ont été interpellés mardi 6 août 2019, avec une quantité importante d’explosifs en Guinée, selon la presse de ce pays. 

Interpellés dans la localité Siguiri, ils détenaient plusieurs équipements dont ils se servaient pour exploiter sauvagement l’or dans cette préfecture, rapporte le site guineematin.com, contribuant ainsi à la détérioration de l’environnement.

«Les localités aurifères de Siguiri sont envahies par des Burkinabè qui y exploitent de l’or en dégradant l’environnement: les rivières, marigots et les animaux en payent les frais. Pour freiner cette invasion pour le moins nocive, les autorités préfectorales ont mis sur pied une patrouille dans les zones minières pour mettre hors d’état de nuire ces étrangers», explique le site.

Ce serait lors de cette opération que les mineurs burkinabè ont été interpellés. «Les autorités locales les ont arrêté avec en leur possession de divers outils d’exploitation, par exemple: les explosifs, les mercures, les acides, des groupes électrogènes, un moteur de concassage», énumère de son côté Afriquepanorama.com

Le colonel Moussa Condé, préfet de Siguiri à qui le groupe d’orpailleurs illégaux a été présenté, a assuré que l’opération ne vise pas les étrangers, mais tous ceux qui viennent exercer des activités menaçant  l’environnement. «Les Burkinabè qui sont venus travailler honnêtement n’ont aucun problème, ils sont chez eux. Mais, ceux qui viennent dégrader notre environnement avec les explosifs, du mercure, des acides et autres produits chimiques très dangereux, quand il y a la pluie, ces produits chimiques descendent dans nos rivières pour tuer nos poissons et les animaux, ces Burkinabè qui ont des comportements comme ça, seront recherchés et rapatriés chez eux»,  au Burkina Faso, dit-il. 

Il a ajouté qu’un groupe de 143 Burkinabé a déjà été expulsé de Guinée. Les 43 autres interpellés mardi et détenus au camp d’infanterie de Siguiri suivront. 

Des faits qui interviennent alors que le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, s’apprête à effectuer, les 8 et 9 août 2019, une visite d’amitié et de travail en République de Guinée Conakry.

«Au cours de son séjour, le président du Faso s’entretiendra avec son homologue, le professeur Alpha Condé, sur des sujets intéressant la coopération entre les deux pays, et sur des questions d’ordre africain et mondial», annonce un communiqué de la présidence du Burkina Faso.

 

LIRE AUSSI: GUINÉE, DES ORPAILLEURS BURKINABE INTERPELLES PAR LA POLICE

 

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé