Aujourd'hui,
URGENT
Burkina : 1 034 609 personnes déplacées internes accueillies dans 257 communes (gouvernement). 
Burkina: au moins 25 terroristes neutralisés les 11 et 13 septembre 2020 dans le Soum et le Loroum (Etat-major des armées).
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 

SOCIETE

Une dizaine d’hommes armés ont enlevé tôt lundi matin à Nassoumbou, deux frères pour exiger la libération de deux individus lourdement condamnés pour des faits répétés de braquages et de vols à main armée, a appris l’AIB auprès de sources sécuritaires.

Ce lundi 4 septembre 2017, aux environs de 6h, une dizaine de personnes armées ont semé la panique en tirant en l’air à Kourfadji, localité située à 15km de Nassoumbou, commune distante de 45km de Djibo dans la province du Soum. Ils se sont ensuite dirigés au domicile de D.P, un influent homme de la zone, où ils ont enlevé ses deux  frères A.K.P et R.P.

En échange de leur liberté, les assaillants exigent la libération de S.B et de H.D, condamnés en 2016, à 35 ans et à 45 ans avec 15 ans de sureté pour des faits répétés de braquages et de vols à main armée.

Notons que le même groupe avait déjà pris en otage en juillet dernier, M.B, l’oncle de D.P, pour les mêmes raisons.

La situation sécuritaire au nord du Burkina Faso près de la frontière malienne, s’est particulièrement dégradée depuis avril 2015, avec des attaques contre les positions des Forces armées et contre les civils.

Agence d’Information du Burkina