Aujourd'hui,
URGENT
Maouloud 2020: la journée du jeudi 29 octobre 2020 déclarée chômée et payée sau Burkina Faso.  
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).

SOCIETE

Le Mogho Naaba Baongo est nominé pour le «Prix Macky Sall pour le dialogue en Afrique». L’annonce a été faite par le président-fondateur du Centre indépendant de recherches et d’initiatives pour le dialogue (Cirid), Déo Hakizimana, en tournée à travers le continent pour informer et sensibiliser les autorités mais aussi la société civile sur le bien-fondé d’une telle initiative. Le samedi 8 juillet dernier à Ouagadougou, une délégation du Cirid, conduite par son président, a été reçue par le chef de la diplomatie burkinabè, Alpha Barry.


Elle a fait part au ministre des Affaires étrangères de la nomination de l’empereur des Moossé à ce prix dont la remise aura lieu en septembre prochain à Genève, en Suisse. Selon Déo Hakizimana, le Mogho Naaba est une personnalité spirituelle connue pour sa contribution considérable à la paix et à la stabilité en Afrique.

Sur les questions de sortie de crise au Burkina, l’Empereur des Mossi aura laissé sa marque, d’où les raisons de sa nomination. «Après quelques constats, c’est le Mogho Naaba qui a retenu notre attention pour son combat à la recherche de la paix en Afrique et particulièrement au Burkina Faso. C’est pourquoi, nous l’avons nominé pour le Prix Macky Sall pour le Dialogue en Afrique», a expliqué le Président du Cirid. Pour lui, ce prix se propose d’honorer les personnalités ayant contribué de manière significative au dialogue, à la sauvegarde ou au maintien de la paix en Afrique.

Une nomination appréciée par le nominé. Il a, par ailleurs, magnifié la solidarité manifestée par le Sénégal et son Président à l’égard du pays des Hommes intègres. Il s’est aussi engagé résolument au renforcement de la coopération et de l’amitié entre le peuple sénégalais et burkinabè.

Présenté officiellement le 13 décembre 2016 à Genève en Suisse, le «Prix Macky Sall pour le dialogue en Afrique» vise à stimuler la naissance puis la consolidation d’un esprit d’écoute et de tolérance mutuelle favorable à la résolution pacifique des conflits.