Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC
Brexit: les députés britanniques valident l'accord négocié par Boris Johnson
Burkina: 8 143 pèlerins burkinabè ont effectué le hadj 2019 au cours duquel six décès ont été constatés
Burkina: 233 heures de coupures d’électricité en 2018 contre 155h en 2017 (AIB)
Pétrole: la Chine ouvre son secteur pétrolier aux entreprises étrangères (RFI)
Angola: 41 morts dans des pluies torrentielles en moins de 24 heures (Africanews)
Togo: le président Faure Gnassingbé investi candidat par son parti pour la présidentielle du 22 février 2020
Irak: «Plus d'une douzaine de missiles» ont été tirés par l'Iran contre deux bases utilisées par l'armée américaine (Pentagone)

Les quatre membres de l’équipe de prestataires intervenant dans le déploiement du Projet backbone national des télécommunications portés disparus depuis le vendredi 22 novembre 2019 ont été retrouvés, selon un communiqué du ministère du Développement de l’économie numérique et des Postes. 

Portés disparus  ce vendredi 22 novembre 2019 dans la Région des Cascades sur l’axe Ouo-Sidéradougou, les quatre prestataires (3 Burkinabè et un expatrié) du ministère en charge de l’Economie numérique sont toujours introuvables. Le véhicule qui les transportait de type  pickup a été retrouvé mais sans ses occupants.

Des prestataires travaillant pour le ministère du Développement de l’économie numérique sont portés disparus dans la région des Cascades (ouest du Burkina Faso), selon un communiqué publié ce vendredi 22 novembre 2019. 

Au moins 18 terroristes ont été neutralisés ce mercredi 20 novembre 2019 alors qu’ils tentaient d’attaquer vers 13h l'escadron de gendarmerie basé à Arbinda ainsi que la Brigade territoriale de gendarmerie de ladite localité située dans la province du Soum, région du Sahel, au nord du Burkina Faso, selon un communiqué de la gendarmerie nationale. 

Les syndicats du secteur de la santé au Burkina Faso lèvent leur mot d’ordre de grève qu’ils devaient observer du 20 au 30 novembre 2019, a annoncé Remis Dandjinou, le ministre en Charge de la Communication et porte-parole du gouvernement au sortir du conseil des ministres de ce mercredi 20 novembre 2019. 

Dans le cadre de la célébration de sa décennie d'existence, le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) a initié une opération "1000 poches de sangs". Le lancement de cette opération a eu lieu le mardi 19 novembre 2019 dans les locaux de la Caisse nationale d'assurance maladie universelle, qui abrite également le future siège du FPDCT. 

Le ministre en charge du dialogue social, Pr Séni Mahamadou Ouédraogo, s’est entretenu, au nom du gouvernement, avec les premiers responsables de la Fédération des syndicats de la santé humaine du Burkina Faso (F-santé-BF), dans la soirée de ce mardi 19 novembre 2019 à Ouagadougou. Il s’est agi de discuter des préoccupations de la F-Santé, notamment des retenues de salaires.

©Dr

Ceci est un communiqué de presse de la Délégation de l’Union Européenne au Burkina Faso à l’occasion du 30e anniversaire de la Convention des Nations Unies pour les Droits de l’Enfant adoptée le 20 novembre 1989.

Le personnel médical du Burkina Faso va observer une grève de dix jours allant du mercredi 20 novembre au samedi 30 novembre  2019 si le ministère de la Santé ne respecte pas le calendrier d’application de la Fonction publique hospitalière qu’il a lui-même fourni et si les retenues «abusives» effectuées sur les salaires lors de la précédente grève ne sont pas rétablis. 

©Ministère français de la Défense

Ceci est un communiqué de l’Etat major des armées françaises sur le bilan de l’opération Bourgou IV menée du 1er au 17 novembre 2019 par les forces armées du Burkina Faso, du Mali, de la force conjointe du G5 Sahel et des militaires français. Ladite opération a permis la neutralisation de 24 individus et la saisie de 64 véhicules et de munitions.

Le présumé assassin de Wendbénédo René Nikièma, chargé de communication de l’Association des investisseurs en trading (AIT) du Burkina Faso qui succombé à ses blessures le 31 octobre 2019, suite à une agression à l’arme à feu le 27 octobre 2019, a été interpellé. Selon ce communiqué du procureur du Faso (qui confirme ainsi une information donnée par nos confrères de L’Evènement), il s’agit d’un gendarme. 

L’Etat major général des armées a annoncé avoir neutralisé 24 terroristes dans la forêt de Yorsala (Région du Nord) à l’issue d’affrontements intervenus le vendredi 15 novembre à la suite d’une embuscade. Toujours selon la même source, huit terroristes ont été tués suite à une offensive menée le samedi 16 novembre dans les environs de Bourzanga (Région du Centre-nord). Ce qui fait un total de 32 terroristes neutralisés en 48 heures.

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé