Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le Front patriotique pour le renouveau (FPR), parti d'opposition, du Dr Aristide Ouédraogo suspendu pour 3 mois
RDC: la France annonce 65 millions d'euros d'aides au pays
Football: les Étalons du Burkina font match nul (0-0) face à l'Ouganda au titre de la 1re journée des éliminatoires de la Can 2021
Coopération: l’Algérie prête à mettre son expérience à la disposition du Burkina dans la lutte contre le terrorisme
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré interpellé par la police 
Economie: la Chine veut apporter plus d'opportunités à la croissance économique mondiale
Education: le Burkina veut rendre effective l’obligation de la scolarisation des enfants de 06 à 16 ans d’ici à 2030
Burkina: hausse du taux brut de scolarisation au primaire passant de 33,8% en 1994 à 88,5% en 2017 (Officiel)
Burkina: trois assaillants abattus à Foutouri dans l'Est du pays suite à une «vigoureuse riposte» des soldats (Armée)
Brésil: l'ex-président brésilien Lula est sorti de prison après plus d'un an et demi d'incarcération

©présidence du Faso

POLITIQUE

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a, à la tribune de la conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial, donné en partage l’expérience du Burkina Faso en matière de lutte contre ces maladies et plaidé pour une synergie d’action de la communauté mondiale pour gagner la bataille contre ces maladies. Par la voix du ministre en charge de la santé, le Burkina Faso s’est engagé pour un montant d’un million de dollars américains soit près de 595 millions de FCFA.

« Même si les résultats obtenus dans ce combat collectif sont appréciables, seule une collaboration intensive et participative au plan régional et mondial, intégrant les gouvernements, la société civile, les communautés touchées, les partenaires bilatéraux et multilatéraux, le secteur privé, pourra en venir à bout, et conduire à la couverture sanitaire universelle », a déclaré le président du Faso, dès l’entame de son propos.

Le chef de l’Etat a expliqué que le Burkina Faso, pour sa part, a classé ces maladies au rang de problème prioritaire de santé publique, avec des programmes dotés de moyens nécessaires. C’est également à ce titre que le pays alloue 13% de son budget national au secteur de la santé « malgré la situation sécuritaire difficile ».

En investissant « chaque année dans une campagne de chimio-prévention contre le paludisme saisonnier, nous avons pu réduire de plus de 50%, le nombre de cas dans les communautés touchées », a poursuivi le chef de l’Etat.

Il a ensuite salué l’initiative du Fonds mondial et des partenaires techniques, en faveur de la mobilisation d’au moins 14 milliards de dollars US, pour le financement des programmes de lutte contre ces trois maladies, et invité les donateurs à une mobilisation collective pour libérer le monde de ces fléaux que sont le Sida, le paludisme et la tuberculose.

Direction de la communication de la présidence du Faso

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé