Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

©SIG

POLITIQUE

En prélude au Sommet extraordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Cédéao sur le terrorisme, élargi au Tchad, au Cameroun et à la Mauritanie, le Conseil de la médiation et de sécurité, tient ce jeudi 12 septembre 2019, une session extraordinaire à Ouagadougou sur le terrorisme.

Cette session de travail va permettre au Conseil de médiation et de sécurité, d’examiner plusieurs rapports et recommandations préparés par la Commission de la Cédéao. Les documents proviennent entre autres de la réunion des Chefs d’Etat-major, des Chefs des services de sécurité et de renseignements et des acteurs civils. A l’entame de la session, monsieur Alpha Barry, ministre des Affaires étrangères et de la coopération du Burkina Faso, a demandé une minute de silence à la mémoire des victimes des actes terroristes. Pour lui « l’urgence et la gravité de la situation sécuritaire et son lot de crises humanitaires en Afrique de l’Ouest et en Afrique Centrale nous oblige indéniablement à une synergie d’actions », et pour ce faire, il appelle à une mutualisation des moyens des Etats de la sous-région, qui apparaît comme l’option la plus sure de lutte contre le phénomène du terrorisme.

S’adressant au Conseil, le Président de la Commission de la Cédéao, monsieur Jean-Claude Kassi Brou, pour sa part a rappelé les trois (03) objectifs principaux du Sommet extraordinaire de la Cédéao qui doit se tenir le 14 septembre 2019 à Ouagadougou. Il s’agit de:

 réaffirmer l’engagement ferme de notre communauté à lutter collectivement contre le terrorisme et l’extrémisme dans notre région ;

 d’évaluer et éventuellement d’adapter notre stratégie de lutte contre le terrorisme adopté en 2013 à Yamoussoukro en Côte d’Ivoire, aux évolutions récentes tant au plan régional qu’international ;

 proposer des actions et des mesures fortes de lutte contre le terrorisme.

Pour le Président du Conseil de médiation de la sécurité, monsieur Kalla Ankourao, il faut «  à l’issue de cette session convenir d’une stratégie commune et empreinte d’urgence, assortie d’actions prioritaires en vue d’endiguer l’expansion du terrorisme dans notre région ».

A l’issue de ces travaux, le Conseil de médiation et de la sécurité sur le terrorisme adoptera un rapport final.

Service d'information du gouvernement

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir