Aujourd'hui,
URGENT
Maouloud 2020: la journée du jeudi 29 octobre 2020 déclarée chômée et payée sau Burkina Faso.  
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).

POLITIQUE

Le représentant permanent de la Chine auprès des Nations Unies, Ma Zhaoxu, a dit jeudi devant le Conseil de sécurité qu'il est nécessaire de renforcer le soutien apporté à la force conjointe G5 Sahel.

Lors d'une réunion du Conseil de sécurité sur la paix et la sécurité en Afrique, M. Ma a dit que la force conjointe a repris ses opérations au début de cette année et surmonté de nombreuses difficultés telles que la détérioration de la situation en matière de sécurité et l'absence de capacité opérationnelle et d'équipements.

"Cela a démontré la détermination des pays de la région à faire progresser le développement de la force conjointe", a-t-il ajouté.

Le représentant de la Chine a appelé la communauté internationale à continuer à soutenir la force conjointe, ajoutant que la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) doit, conformément aux accords pertinents, continuer à mettre en œuvre le dispositif d'appui en faveur de la force conjointe.

La Chine soutient l'effort financier nécessaire déployé par les Nations Unies pour la force conjointe G5 Sahel, a-t-il réaffirmé.

La Minusma a été créée en 2013 pour soutenir les processus politiques au Mali, visant à assurer la sécurité, la stabilisation et la protection des civils et à promouvoir les droits de l'homme dans le pays africain.

En 2017, cinq pays du Sahel, le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad, ont créé la force conjointe dans le but de faire reculer le terrorisme et le non-respect des droits suite au soulèvement séparatiste des touaregs dans le nord du Mali en 2012.

Xinhua 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir