Aujourd'hui,
URGENT
Cyclisme: le Burkinabè 🇧🇫Paul Daumont nominé pour le prix du meilleur cycliste africain de l'année.
États-Unis : Donald Trump autorise le processus de transition vers une administration Biden.  
Burkina: un citoyen américain abattu le 21 novembre 2020, devant le camp Baba Sy de Ouagadougou.      
Burkina: l’Union africaine appelle à des élections apaisées et transparentes. 
Burkina: 860 villages et secteurs ne pourront pas prendre part au scrutin couplé. Cela représente environ 370 000 Burkinabè.
Burkina: 6 490 144 électeurs appelés aux urnes ce dimanche 22 novembre 2020 pour élire le président et les 127 députés pour 5 ans. 
Justice: 4 des 7 prévenus relaxés pour faits non constitués dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS.     
Procès CNSS: Norbert Zèda, ex DRH, écope de 30 mois ferme et 5 ans d’interdiction d’exercer dans la fonction publique. 
Justice: Daniel Sawadogo, ex chef de personnel écope de 20 mois ferme et 5 ans d’interdiction dans la fonction publique (procès CNSS). 
Justice: Natacha Ouédraogo, épouse de l’ex DRH écope de 12 mois ferme dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS. 

POLITIQUE

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a reçu cet après-midi, une délégation des partis politiques de la majorité présidentielle. La rencontre qui participe du dialogue républicain instauré par le chef de l’Etat, intervient après celle tenue en fin de matinée, avec les partis affiliés au Chef de file de l’Opposition politique

« Le président du Faso a bien voulu rencontrer une délégation des partis de la majorité présidentielle pour porter à notre connaissance un certain nombre de questions d’ordre politique et social » a déclaré Clément Sawadogo, chef de la délégation des partis de la majorité présidentielle. La rencontre de ce jeudi est un prélude à des concertations nationales envisagées par le chef de l’Etat, qui souhaite obtenir un consensus de l’ensemble des acteurs politiques sur « la mise en œuvre du referendum constitutionnel sur la Constitution de la 5è République, et sur l’organisation des prochaines élections » a expliqué Clément Sawadogo.

Les questions sécuritaires étaient également à l’ordre du jour de cette entrevue de la majorité présidentielle avec le président Kaboré. « Les questions sécuritaires sont des questions qui nous touchent au plus haut point. Et sur cette question ainsi que celles ayant trait à la réconciliation et au vivre ensemble, le président du Faso nous a instruit de mener la réflexion en vue de la tenue très prochainement de la grande rencontre de dialogue politique » a soutenu Clément Sawadogo.

A l’issue des échanges avec le président du Faso, la majorité a aussi déploré les derniers affrontements entre les populations à Arbinda et Zoaga. « En tant que partis de la majorité présidentielle, nous exprimons notre sincère compassion à toutes ces familles endeuillées dans ces différentes localités » a déclaré Clément Sawadogo.

Direction de la communication de la Présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir