Aujourd'hui,
URGENT
Maouloud 2020: la journée du jeudi 29 octobre 2020 déclarée chômée et payée sau Burkina Faso.  
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).

Photo:Infowakat

POLITIQUE

En début janvier 2019, le ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants Jean Claude Bouda s’est rendu dans les régions de l’Est et Centre-est (Fada N’gourma et Tenkodogo). Objectif de cette tournée: remonter le moral  du front est de la troupe.

Le ministre Jean Claude Bouda  au cours de sa tournée a  livré un message aux hommes engagés sur le front Est dans la lutte contre le terrorisme. « Nous sommes convaincus  que la victoire est certaine.  Vous appartenez à cette génération qui mettra fin au terrorisme au Burkina Faso et l’histoire va l’écrire ».

Afin de permettre une efficacité  sur le terrain, d’apporter des résultats et pour faciliter le travail des forces de défense et de sécurité, des mesures ont été prises avec l’instauration d’état d’urgence dans certaines localités en proie au terrorisme. 14 provinces sont concernées par l’Etat d’urgence dont la totalité des cinq provinces (Gnagna, Gourma, Tapoa, Komondjari, Kompienga) de l’Est et d’une province (Koulpelgo) de la Région du Centre-est.

Le ministre de la défense  a à cette occasion mis en garde ceux qui divulguent des informations compromettantes sur les opérations militaires : « Ces personnes subiront les rigueurs de la loi si nous les prenons ».

Source: RTB

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir