Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: au moins 62 migrants sont morts dans le naufrage de leur embarcation au large de la Mauritanie
Burkina: le budget de l’Etat gestion 2020 se chiffre en recette à 2 233,316 milliards FCFA et en dépenses à 2 518,456 milliards FCFA 
5e RGPH: la ministre en charge de la famille, Laurence Ilboudo plaide pour un recensement exhaustif des personnes en situation de  handicap
Burkina: les pétards pour divertissement toujours interdits (ministère du Commerce)
Environnement: 2019 achève la décennie la plus chaude jamais enregistrée, selon l’ONU (RFI)
Gabon: arrestation de Brice Laccruche, ex-chef de cabinet du président Bongo
Burkina: une vingtaine de terroristes abattus  à Toéni (Boucle du Mouhoun) et Bahn (Nord)
Football: l'attaquant burkinabè, Jonathan Pitroipa met fin à sa carrière internationale après 13 années
Burkina: «75 % des sources d’infections du VIH chez les couples, viennent des prostitués» (Etude)
Football: l'Argentin Lionel Messi remporte son 6e ballon d'or, un record

POLITIQUE

Suite à la démission du ministre en charge de la Culture, Tahirou Barry, le porte-parole du gouvernement Remis Fulgance Dandjinou a donné, sur le plateau du journal de la RTB, la réaction du gouvernement burkinabè.

Après 22 mois passés à la tête du département de la Culture, le ministre Tahirou Barry a rendu sa démission ce jeudi 26 octobre 2017. Aux dires du ministre Dandjinou, M. Barry a remis sa lettre de démission au chef du gouvernement Paul Kaba Thiéba et, ce dernier dit prendre acte.

Selon le porte-parole du gouvernement, avec Tahirou Barry, pendant ces 22 mois, ils ont nourrit l’espoir que le peuple burkinabè a hâte de voir à la fin du mandat du président Roch Marc Christian Kaboré les choses évoluées de façon positive. «Donc, le gouvernement prend acte de sa décision» a-t-il dit

A la question de savoir si son départ ne fragilisera pas l’exécutif burkinabè, le ministre de la Communication a laissé entendre qu’au Conseil des ministres du 25 octobre, le désormais ex-ministre de la Culture a proposé des reformes du secteur du tourisme. «Tous les ministres ont apprécié le plan et ont simplement demandé à ce que le plan soit plus synergétique en prenant d’autres paramètres en compte», a martelé M. Dandjinou.

Ce dernier dit être surpris de cette démission parce que, explique-t-il, «nous avons travaillé en harmonie pendant 22 mois, nous avons partagé les ambitions ensembles et nous n’avons eu en aucun moment en Conseil des ministres des éléments qui puissent nous faire penser qu’il y avait à un moment donné des incompréhensions qui auraient puis être crées ou aller jusqu’il y ait des désaccords sur le fondement de la lutte que nous menons à savoir la mise en œuvre du programme du chef de l’Etat à travers le PNDES».

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé