Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 
Burkina: les agents des péages annoncent une grève du 27 février au 1er mars 2020. 
Burkina: plus d’un milliard de dollars, c’est le montant que la Banque mondiale entend apporter pour soutenir les efforts de développement.
Burkina: la Banque mondiale accorde une enveloppe supplémentaire de 700 millions de dollars pour faire face au défi sécuritaire.   

©Dr

MONDE

Au Nigeria, plus question d’importer les chars de combat des pays occidentaux. Ce sont plutôt des véhicules blindés construits sur place qui seront déployés sur le terrain pour assurer la sécurité et combattre les groupes terroristes dont Boko Haram.

La cérémonie de leur dévoilement a eu lieu mardi sous les auspices du chef de l‘État, Muhammadu Buhari lors de la conférence annuelle de l’armée. Baptisés Ezugwu MRAP, ces véhicules blindés ont été construits par des ingénieurs du ministère nigérian de la Défense.

Si les caractéristiques techniques n’ont pas été dévoilées, Muhammadu Buhari se dit déjà satisfait du travail abattu par ses forces de défense. « Je suis heureux que la production des véhicules que je dévoilerai aujourd’hui. Ils témoignent de nos efforts en matière de sécurisation de notre pays », a déclaré le président nigérian.

Quitte à aider le gouvernement à minimiser ses dépenses pour l’armement et partant accroître ses capacités opérationnelles dans la sécurisation du pays et la lutte contre les groupes terroristes dont Boko Haram qui a déjà fait près de 13 000 morts depuis 2009.

Africanews

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé