Aujourd'hui,
URGENT
Iran: les femmes vont être autorisées à assister aux matches de football
Politique: le MCR de Carlos Toé et le MPS du Pr Augustin Loada adhèrent au cadre de concertation de l'opposition politique burkinabè
Migrations: les migrations africaines vers l'Europe en recul depuis 3 ans selon l'OCDE
Burkina: 5 soldats tués dans une embuscade à Toéni dans la province du Sourou (Boucle du Mouhoun)
Tunisie: l’ancien président en exil Ben Ali est mort à 83 ans en Arabie Saoudite
Burkina: «Plus de 46 000 enfants non scolarisés ont été enregistrés au niveau des déplacés internes » (Stanislas Ouaro)
RDC: l'armée affirme avoir tué le chef de la rébellion rwandaise FDLR
Burkina: les télévisions privées débourseront 75 millions de FCFA par an pour la redevance TNT
Hadj 2019: 2 agences de voyage suspendues, 6 décès enregistrés dans la délégation burkinabè 
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé

©Dr/le Premier ministre Congolais

MONDE

Le futur gouvernement de coalition de la République démocratique du Congo a enfin été dévoilé dans la nuit de dimanche à lundi, sept mois après l’investiture du nouveau chef de l’Etat Félix Tshisekedi le 24 janvier.

Le gouvernement est enfin là. Le président de la République, chef de l’Etat, a enfin signé l’ordonnance. Donc aujourd’hui, le gouvernement ayant été constitué, on se mettra bientôt au travail après avoir eu l’investiture de l’Assemblée nationale”, a déclaré à la presse le Premier ministre Sylvestre Ilunga, lui-même nommé le 20 mai.

L’Assemblée est réunie en session extraordinaire jusqu’au 7 septembre pour investir le gouvernement.

Le porte-parole de la présidence a ensuite commencé la lecture du nom des membres du gouvernement. Il s’agit d’un gouvernement de coalition entre les forces politiques de M. Tshisekedi, proclamé vainqueur de l‘élection présidentielle du 30 décembre, et de son prédécesseur, Joseph Kabila, qui a gardé la majorité au Parlement et dans les 26 provinces du plus grand pays d’Afrique sub-saharienne.

Sur la base d’un accord conclu entre les deux parties, l’exécutif devait comprendre 65 membres, dont 42 issus des rangs du Front commun pour le Congo (FCC), la coalition des pro-Kabila, et 23 de Cap pour le changement (Cap), du président Tshisekedi.

Il s’agit d’une expérience de cohabitation qui est la première dans notre pays”, a souligné le Premier ministre, lui-même un économiste qui a la confiance de Joseph Kabila.

Les discussions entre les deux forces politiques ont “pris du temps”, car il fallait “vider tout ce qui pouvait entraver le fonctionnement du gouvernement”, a poursuivi M. Ilunga, selon qui “le changement commence maintenant”.

Le gouvernement comprend “83 % d’hommes et 17 % de femmes. Ce pourcentage est encore faible, mais il faut le pondérer par l’importance des portefeuilles qui ont été attribués aux femmes”, a détaillé le Premier ministre.

Ainsi nous avons une dame vice-Premier ministre, ministre du Plan et une dame ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères”, a-t-il précisé. Deux autres femmes sont ministres d’Etat.

Au total 76,9 % des ministres n’ont jamais été membres du gouvernement auparavant, a-t-il précisé, “ce qui est une innovation importante”.

Africanews-AFP

 

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé