Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: au moins 62 migrants sont morts dans le naufrage de leur embarcation au large de la Mauritanie
Burkina: le budget de l’Etat gestion 2020 se chiffre en recette à 2 233,316 milliards FCFA et en dépenses à 2 518,456 milliards FCFA 
5e RGPH: la ministre en charge de la famille, Laurence Ilboudo plaide pour un recensement exhaustif des personnes en situation de  handicap
Burkina: les pétards pour divertissement toujours interdits (ministère du Commerce)
Environnement: 2019 achève la décennie la plus chaude jamais enregistrée, selon l’ONU (RFI)
Gabon: arrestation de Brice Laccruche, ex-chef de cabinet du président Bongo
Burkina: une vingtaine de terroristes abattus  à Toéni (Boucle du Mouhoun) et Bahn (Nord)
Football: l'attaquant burkinabè, Jonathan Pitroipa met fin à sa carrière internationale après 13 années
Burkina: «75 % des sources d’infections du VIH chez les couples, viennent des prostitués» (Etude)
Football: l'Argentin Lionel Messi remporte son 6e ballon d'or, un record

MONDE

La chambre d’appel de la Cour pénale internationale (CPI)  a ordonné ce vendredi 18 janvier 2019 le maintien en détention de l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo et de de Charles Blé Goudé. Avec cette décision, ladite chambre suit l’appel déposé par la procureure au lendemain de leur acquittement.

La chambre d’appel, cité par des sources médiatiques, estime qu’il y a des « raisons exceptionnelles » de maintenir en détention les deux personnalités, le temps qu’elle rende sa décision sur l’appel de la procureure. Aussi, cette détention est cependant temporaire selon toujours la chambre d’appel.

La procureure a jusqu’au 23 janvier pour déposer son argumentaire concernant sa décision d’interjeter appel sur la remise en liberté des deux acquittés. La défense et les parties civiles ont ensuite jusqu’au 29 janvier pour faire parvenir aussi leur réponse argumentée. Une audience est prévue le 1er février devant la chambre d’appel et aucune date de délibéré n’est encore prévue.

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé