Aujourd'hui,
URGENT
Côte d'Ivoire: décédé le 8 juillet 2020, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly inhumé le  17 juillet à Korhogo. 
Mali: le Premier ministre a déclaré vouloir former "très rapidement" un gouvernement d'ouverture.
Mali: plusieurs figures de l'opposition arrêtées samedi après des troubles quasi insurrectionnels qui ont fait quatre morts. 
Présidentielle: Roch Marc Christian Kaboré officiellement investi par le MPP pour briguer un nouveau mandat en novembre 2020.
Transports: la liaison ferroviaire entre la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso a repris mercredi 8 juillet 2020 sur l'ensemble de la ligne. 
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 

Photo: mediaguinee.org

MONDE

Sidya Touré, le Haut représentant du chef de l'Etat en Guinée, rend le tablier. 

Sur son compte Twitter, il s’en est expliqué: «Notre pays est confronté à des crises multiples. Cette situation nous interpelle en tant que leader politique pour proposer des solutions qui redonnent espoir à notre peuple. Mon titre de HR ne me permet pas de jouer ce rôle. J’ai donc décidé de démissionner de ce poste dès aujourd’hui», écrit le désormais ex Haut représentant du chef de l’Etat guinéen.

Depuis plusieurs semaines, la Guinée est confrontée à de vives tensions politiques et sociales. L'opposant, président de l'Union des forces républicaines (UFR), collaborait avec le président Alpha Condé depuis trois ans. Mais ce départ ne s'est pas fait sur un simple coup de tête. Sidya Touré envisageait sa démission depuis déjà plus d'un an.

L’opposant, qui dirige la troisième force politique du pays et qui collaborait avec Alpha Condé depuis trois ans dénonce l’incapacité du président guinéen d’«influer sur la marche des choses» dans les domaines  de l'éducation, de l'agriculture, de la santé ou de l'électricité. «Aucune des propositions que nous avons faites, ces trois dernières années, au président Alpha Condé n'a abouti», regrette l’ancien Premier ministre.