Aujourd'hui,
URGENT
Côte d'Ivoire: décédé le 8 juillet 2020, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly inhumé le  17 juillet à Korhogo. 
Mali: le Premier ministre a déclaré vouloir former "très rapidement" un gouvernement d'ouverture.
Mali: plusieurs figures de l'opposition arrêtées samedi après des troubles quasi insurrectionnels qui ont fait quatre morts. 
Présidentielle: Roch Marc Christian Kaboré officiellement investi par le MPP pour briguer un nouveau mandat en novembre 2020.
Transports: la liaison ferroviaire entre la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso a repris mercredi 8 juillet 2020 sur l'ensemble de la ligne. 
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 

Le  Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly est décédé suite à un malaise au cours du Conseil des ministres ce mercredi 8 juilet 2020. 

Amadou Gon Coulibaly sera le candidat du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) pour l’élection présidentielle du 31 octobre prochain.  Il a été désigné jeudi 12 mars 2020 pour essayer de succéder à Alassane Ouattara, qui annonçait il y a une semaine qu’il ne briguera pas de troisième mandat.

Les résultats provisoires de la Ceni proclament Faure Gnassingbé réélu à l’issue de la présidentielle du 22 février avec 72,36% des voix. 

Le Conseil politique du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir en Côte d’Ivoire) se réunira en ce mois de février pour arrêter la date de la désignation de son candidat à l’élection présidentielle d’octobre 2020, a annoncé dimanche à Abidjan, le président ivoirien Alassane Ouattara qui préside ce parti politique.

La justice malienne a ordonné, mardi 28 janvier, la mise en liberté provisoire du général Amadou Sanogo, meneur d’un coup d’Etat en 2012 et détenu depuis six ans pour l’assassinat présumé de soldats anti-putschistes. La cour d’appel de Bamako a également décidé la mise en liberté provisoire de la douzaine de codétenus d’Amadou Sanogo. 

Vingt militaires maliens ont été tués et cinq blessés tôt  dimanche 26 janvier 2020 au matin. Les faits se sont produits lors d'une attaque de grande ampleur de présumés djihadistes contre un camp de gendarmes dans le centre du pays, a indiqué l'armée malienne. 

La fille de l’ancien président angolais, qui évoquait il y a peu l’hypothèse d’une candidature à la présidence de son pays, est accusée par une enquête journalistique de s’être accaparé des richesses publiques pour bâtir sa fortune. 

©Dr

Plus de trois mille cas de contamination à la maladie à virus Ebola ont été enregistrés en République démocratique du Congo où l‘épidémie de fièvre hémorragique a déjà tué plus de deux mille personnes depuis août 2018, ont indiqué, ce dimanche 29 décembre 2019, les autorités sanitaires.

Depuis l’Europe où il a été contraint de regagner après l’émission d’un mandat d’arrêt contre lui, Guillaume Soro bat le rappel de ses troupes. 

Les autorités ivoiriennes ont émis un mandat d’arrêt contre Guillaume Soro pour tentative de déstabilisation et détournement de deniers publics, selon le site de Jeune Afrique. L’ancien président de l’Assemblée nationale, qui devait regagner Abidjan ce lundi après-midi, a finalement dérouté son vol vers Accra.

©Dr

Au Nigeria, plus question d’importer les chars de combat des pays occidentaux. Ce sont plutôt des véhicules blindés construits sur place qui seront déployés sur le terrain pour assurer la sécurité et combattre les groupes terroristes dont Boko Haram.

Le président Ibrahim Boubacar Keïta a appelé lundi 4 novembre dans la soirée les Maliens à « l’union sacrée » derrière leur armée, alors que l’existence même du pays est en jeu selon lui après les attaques les plus meurtrières subies depuis des années des mains des jihadistes.