Aujourd'hui,
URGENT
Economie: la Chine veut apporter plus d'opportunités à la croissance économique mondiale
Education: le Burkina veut rendre effective l’obligation de la scolarisation des enfants de 06 à 16 ans d’ici à 2030
Burkina: hausse du taux brut de scolarisation au primaire passant de 33,8% en 1994 à 88,5% en 2017 (Officiel)
Burkina: trois assaillants abattus à Foutouri dans l'Est du pays suite à une «vigoureuse riposte» des soldats (Armée)
Brésil: l'ex-président brésilien Lula est sorti de prison après plus d'un an et demi d'incarcération
Burkina: les trois opérateurs mobiles (ONATEL, ORANGE et TELECEL) comptent 19 millions d’abonnés, soit un taux de pénétration de 96%
Burkina: Macky Sall exprime sa solidarité au peuple burkinabè après l'attaque du convoi de la mine de Semafo à Boungou
Mali: le chef djihadiste Amadou Koufa placé sur la liste terroriste américaine
Côte d'Ivoire: Charles Blé Goudé sera jugé par le tribunal criminel à Abidjan
Burkina: les syndicats de la santé suspendent leur mouvement d'humeur engagé depuis plus de 6 mois suite à la reprise des négociations

Une pluie diluvienne s’est abattue sur la capitale Ouagadougou le 18 mai 2017, causant de nombreux dégâts. Il a été enregistré 96.7 mm à Ouagadougou Aéroport et 31.7 mm à Somgandé.

Les États parties aux conventions de Bâle, Rotterdam et Stockholm se sont retrouvés à Genève du 24 avril au 5 mai pour faire le point sur les actions menées à tous les niveaux pour rendre l'environnement plus sain. Après les experts, les ministres ont pris le relais dans un segment de haut niveau les 4 et 5 mai, pour plancher sur le thème « Un avenir détoxifié : la gestion rationnelle des produits chimiques et des déchets ». La délégation du Burkina conduite par le ministre de l'environnement, de l'économie verte et du changement climatique Batio Nestor Bassiere, a suivi les travaux de bout en bout et a même proposé et obtenu l'inscription de nouveaux produits sur la liste des produits chimiques et déchets toxiques.

© Rapport Perspectives énergétiques des populations pauvres 2016

Dans un rapport intitulé Perspectives énergétiques des populations pauvres, Practical Action, une organisation caritative d’aide au développement, fait le constat que les objectifs majeurs définis par les dirigeants mondiaux pour réduire la pauvreté et favoriser l’accès à l’énergie moderne ne seront pas atteints si les procédures actuelles de planification ne sont pas revues. Le rapport exhorte ainsi les dirigeants du monde à cesser de se voiler la face et à se tourner vers les énergies renouvelables autonomes.

Les 10 et 11 février prochain se tiendra, respectivement à Kongoussi dans le Bam et à Ouagadougou, la cérémonie officielle de clôture de l’Année internationale des légumineuses. En prélude à l’évènement, le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques, Jacob Ouédraogo, par ailleurs président de comité d’organisation, a animé une conférence de presse ce lundi 6 février 2017 à Ouagadougou.

Région semi-aride, le sahel a traversé les périodes de sécheresses des années 1970 et 1980 et est affecté par la variabilité spatio-temporelle des précipitations. Des techniques locales ont été donc améliorées par des chercheurs et ont abouti par endroits, à freiner voire stopper le processus de dégradation. « Reverdissement au sahel : résilience, diversité biologique et dynamique de la végétation des écosystèmes », c’est le thème de la thèse de doctorat unique de Ouango Maurice Savadogo pour aborder la problématique. Une soutenance qu’il a brillamment réussit avec la mention « très honorable » le samedi 14 janvier 2017 à l’université Ouaga I Joseph Ki-Zerbo.

2620 lampes énergétivores utilisées pour l’éclairage public dans la capitale burkinabè, seront remplacées dans un bref délai par des lampes économiques LED, avec à la clé, une économie énergétique annuelle de 1,77 Giga watts et de 216 millions de FCFA.

Ouagadougou a abrité les 14, 15 et 16 décembre 2016 l’Académie nationale sur l’Economie verte, un forum de discussion et d’échanges autour du concept « économie verte ». Il s’est agi plus spécifiquement de  susciter des débats entre les principaux acteurs du changement climatique au Burkina Faso. L’Académie nationale a également été l’occasion d’identifier les opportunités de synergies avec les initiatives et programmes existants dans les pays actifs, dans le domaine du développent durable, en particulier l’Initiative Pauvreté-Environnement, le programme SWITCH Africa-Green et l’Initiative UN CC:Learn.

« Place des énergies renouvelables dans le Plan de développement économique et social (PNDES) », c’est sous ce thème que s’est tenu ce jeudi 1er décembre 2016 au centre national de presse Norbert Zongo à Ouagadougou, un panel. Cette rencontre voulue par l’association des Journalistes et communicateurs pour les énergies renouvelables et le développement durable (JED), avait pour objectif de porter un regard sur la place qu’accorde le PNDES à la question relative aux énergies renouvelables. Dans une interview qu’il nous a accordée, Grégoire Bazié, président de JED, revient sur ce panel organisé dans le cadre des troisièmes journées des acteurs de la communication sur les énergies (JACE).

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé