Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

ECONOMIE

Le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) organise du 21 au 25 octobre 2019 à Koudougou, une formation sur la commande publique au profit de ses directeurs centraux, ses Chefs d'agence et chargés de projets des 13 régions du Burkina. Ceci pour se conformer aux exigences de l'Autorité de régulation de la commande publique (ARCOP).


La mission principale du FPDCT étant de mobiliser des ressources pour le développement des collectivités territoriales, il était nécessaire selon Bruno Dipama, Directeur général du FPDCT, de renforcer la capacité de ses hommes et femmes de l'institution, dans les procédures des marchés publics. «La gestion des deniers publics a des exigences», a indiqué le premier responsable de l'institution. Conscient donc de la place de sa structure et des difficultés qui peuvent entraver son bon fonctionnement, cet atelier s'avère très important aux yeux de Bruno Dipama qui estime que cette formation permettra au FPDCT d’être en concordance avec ses visions.

Bruno S. Dipama, Directeur général du FPDCT aux micros des journalistes

Pour Bruno Dipama, son institution est soumise à des principes cardinaux qui commandent son fonctionnement et ses interventions. Il s’agit de la transparence, la recevabilité, la traçabilité, la rationalité, la responsabilité et la reddition des comptes. Pour cette première partie, ce sont les chefs d’agence, les chargés de projet du FPDCT et les directeurs centraux qui seront outillés. La formation est assurée par l’ARCOP. Pour le secrétaire permanent de l’ARCOP, Sanou Tahirou, cette décision du FPDCT est salutaire. En effet, ladite formation est assurée par le secrétaire permanent de l'ARCOP Tahirou Sanou assisté de son collègue Gaston Yaméogo.

Durant les cinq jours, les participants bénéficieront de généralités sur la commande publique. Ils seront outillés également sur les modalités d’élaboration des dossiers d’appel à concurrence, l’évaluation des offres et le règlement des différends en matière de commande publique. Ainsi, une fois la formation terminée, les agents pourront suivre les collectivités pour voir si les principes qui gouvernent la commande publique sont respectés, se convainc Bruno Dipama.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir