Aujourd'hui,
URGENT
Brésil: l'ex-président brésilien Lula est sorti de prison après plus d'un an et demi d'incarcération
Burkina: les trois opérateurs mobiles (ONATEL, ORANGE et TELECEL) comptent 19 millions d’abonnés, soit un taux de pénétration de 96%
Burkina: Macky Sall exprime sa solidarité au peuple burkinabè après l'attaque du convoi de la mine de Semafo à Boungou
Mali: le chef djihadiste Amadou Koufa placé sur la liste terroriste américaine
Côte d'Ivoire: Charles Blé Goudé sera jugé par le tribunal criminel à Abidjan
Burkina: les syndicats de la santé suspendent leur mouvement d'humeur engagé depuis plus de 6 mois suite à la reprise des négociations
Burkina: la Brigade spéciale des investigations Anti-terroristes chargée de l’enquête su l'attaque du convoi de la mine de Semafo
Burkina: au moins 37 morts dans une attaque terroriste contre un convoi de la société minière de Boungou (Semafo) à l'Est
Burkina: le député Daouda Simboro démissionne de son poste de député à l'Assemblée nationale
Climat: les États-Unis officialisent leur sortie de l'accord de Paris sur le climat

ECONOMIE

La 6e édition du Forum des affaires de la Jeune chambre internationale (JCI) Ouagadougou ou « JCI business forum » a refermé ses portes le samedi 27 juillet 2019 à Ouagadougou sous la présidence du directeur général l'Agence nationale des Energies renouvelables et de l'Efficacité (ANEREE), Issouf Zoungrana.

 «Énergies renouvelables, opportunités d'emploi pour la jeunesse », c'est sous ce thème qu'une cinquantaine de jeunes, élèves, étudiants des établissements techniques de la place et particuliers, durant trois jours, ont été formés aux techniques de dimensionnement et d'installation des équipements solaires, aux techniques de bio digesteur, à la gestion de son temps et de son réseau relationnel en affaires. 

Toutes ces formations pourraient du point de vue de la JCI, booster la question de l'auto-emploi des jeunes et leur compétitivité dans un environnement professionnel en mutation. Du fait que l'Etat ne peut tout seul résorber les préoccupations des jeunes, la JCI Ouagadougou a initié ce projet par lequel elle entend apporter sa contribution à l'auto-emploi et à l'autonomisation des jeunes, à travers le renforcement de leurs capacités. 

Aux dires du président exécutif de la JCI Ouagadougou, Jean Hubert Yonli, le thème de cette 6e édition se justifie par le fait que sa structure est convaincue que ce secteur d'activité est également une aubaine pour les jeunes. « Outre cet objectif, nous contribuons à la protection de l'environnement par la promotion des énergies dites vertes dans un contexte de changement climatique qui n'épargne aucune nation » a-t-il déclaré. 

Quoi de plus normal pour le président de la cérémonie, Issouf Zoungrana, par ailleurs directeur général de l’ANEREE de s'en réjouir, car pour lui, cette activité entre en droite ligne de la politique gouvernementale parce que, « nous sommes en train de mettre en œuvre un projet de formation de 5000 jeunes aux métiers des énergies renouvelables » a-t-il affirmé. 

Quant au représentant du parrain, Boubari Tarbagdo, il a exhorté les jeunes à l'auto-emploi et avance-t-il: « La JCI a levé le lièvre, que les autres accompagnent afin qu'on puisse trouver des issus pour les jeunes ». Et le président de cette 6e  édition, M. Zoungrana, de rassurer que sa structure ne faillira pas à sa mission d'accompagner tous les acteurs pour le développement du secteur de l'énergie renouvelable. Pour ce faire, il a invité les jeunes à aller « frapper à la porte » de l'ANEREE car, conclut-il, « nous avons un bureau-projet qui pourrait les accompagner dans le montage de leur projet ».

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé