Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: les cas confirmés en Afrique dépassent la barre du million. 
Burkina: la Semaine nationale de la culture ne se tiendra pas en 2020 à cause de la Covid-19 (ministre de la Culture).
Liban : au moins quatre Burkinabè blessés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth (bilan provisoire). 
Liban: les locaux du Consulat honoraire du Burkina Faso endommagés dans l'explosion survenue au port de Beyrouth. 
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 

Théophane Kaboré, auteur de "Les trésors sacrés"

CULTURE

"Les trésors sacrés", c'est le tout premier livre du jeune burkinabè Théophane Kaboré qui a été dédicacé le lundi 9 mars 2020 à Ouagadougou.


Passionné de lecture et de l'écriture depuis ses années collège, Théophane Kaboré se trouve un assoiffé de justice : "Mon inspiration vient de mon envie de voir une véritable paix durable. Parce que pour moi, on ne peut pas parler de paix dans un pays où il y a le manque d'amour et que des ethnies s'entre déchirent."

"Imaginez un hommage à l'amitié, la paix, l'intégrité dans un univers dominé par une imagination fertile". C'est toute la quintessence de cet ouvrage (recueil de nouvelles de 36 pages) qui est porteuse d'une touche particulière, celle de l'audace, le génie, l'imagination. En effet, l'auteur a l'audace de créer ses propres histoires (contes) à travers lesquelles il rend un hommage appuyé à des valeurs comme l'amitié et l'intégrité. Avec une narration menée avec habilité, c'est un vrai plaisir que procure ce voyage au cœur de l'œuvre dont l'imagination est le pilier central.

Pour l'auteur, l'Homme n'est pas une graine quelconque mais plutôt un être humain, la différence entre les hommes résidant dans les facultés d'analyse, de réflexion et d'action que chacun développe en lui-même. Ce qui lui faire dire qu'une paix durable ne se construit pas sans une volonté manifeste de chacun qui prend à cœur son rôle dans l'édification de ce Trésor.

A 21 ans, Théophane Kaboré est aussi le modèle de jeunes sorti du moule de l'univers associatif. Son engagement militant a fini par laisser éclore le leader, le jeune engagé pour la paix qu'il couvait en lui. Militant et responsable de la JEC où il a assumé des charges de président diocésain du secondaire, c'est en homme épris de paix qu'il s'étale dans cette œuvre où l'imagination rivalise avec l'art exquis de la narration. Théophane Kaboré est actuellement étudiant en Mathématiques physique informatique à l'université Nazi Boni de Bobo-Dioulasso.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir