Aujourd'hui,
URGENT
Côte d'Ivoire: décédé le 8 juillet 2020, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly inhumé le  17 juillet à Korhogo. 
Mali: le Premier ministre a déclaré vouloir former "très rapidement" un gouvernement d'ouverture.
Mali: plusieurs figures de l'opposition arrêtées samedi après des troubles quasi insurrectionnels qui ont fait quatre morts. 
Présidentielle: Roch Marc Christian Kaboré officiellement investi par le MPP pour briguer un nouveau mandat en novembre 2020.
Transports: la liaison ferroviaire entre la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso a repris mercredi 8 juillet 2020 sur l'ensemble de la ligne. 
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 

CULTURE

«Neerem» est une marque de vêtements et de produits cosmétiques qui se veut ambassadrice de la mode burkinabè. A base du «Luili pendé» et du bogolan, la marque vient en plus et non en trop puisque c’est un rêve aligné aux idées qui permettent d’apprécier la finesse de cette approche de Natacha Sawadogo/Nombré, la promotrice. La marque a été officiellement lancée le 1er juin 2019 à Ouagadougou à travers un défilé de mode.

«Beauté» en langue mooré, «Neerem», c’est aussi la beauté des tissus de choix entre la soie, la mousseline, les stretchs aux couleurs et motifs personnalisés, des approches singulières et uniques, le reflet de la joie mais aussi du bonheur pour célébrer le plaisir et le bonheur de s’habiller. «Neerem», ce sont également des produits cosmétiques, des rouges à lèvre qui selon sa promotrice, peuvent tenir plus de 24h, le tout dans le respect de la santé de l’utilisateur et aussi des formules bien choisie assez nourrissantes et aussi des faux cils pour sublimer la beauté de la femme.

La collection «Revisite» qui a servi de prétexte pour la présentation de Neerem à travers ce défilé, est une redécouverte du «Luili pendé» et du bogolan à travers des couleurs tendance et colorant. Une création chic et glamour que Natacha Sawadogo a proposé à travers plusieurs tableaux. «Pour un début, j’ai choisi une collection féminine et avec le temps, je vais intégrer les vêtements pour homme.» Un rêve qui est soutenu et accompagner par Nadège Diarra Lompo, marraine de l’évènement. «Je suis déjà habillée en Neerem et j’espère qu’il plaira à tout le monde», fait remarquer la marraine. Tout en indiquant que Neerem entend refléter l’élégance et la beauté de la femme, Nadège Lompo a invité les Burkinabè et les populations du monde entier à s’approprier cette marque qui espère-t-elle, grandira en âge et en sagesse. A l’occasion, le premier rouge à lèvres de la marque Neerem a été vendu aux enchères à 100.000 FCFA.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir